Changement Climatique, la Nouvelle Guerre du Vietnam - In French / En Français

,

ARTE, Vietnam

The English version of this story can be found here.

Cette histoire est produite dans le cadre des Subventions du RJE pour l'histoire de l'Asie et du Pacifique 2018 avec le soutien de la Suède/ASDI. L'histoire a été publiée pour la première fois dans ARTE.

Meurtri par les batailles de libération du XXe siècle, le Vietnam doit aujourd’hui faire face au plus grand défi de notre ère : l’adaptation au changement climatique. Le longiligne pays d’Asie du sud-est est frappé par des sécheresses, tempêtes et inondations de plus en plus extrêmes mais aussi par des altérations progressives : augmentation de la salinité dans le sol, érosion des côtes, hausse du niveau de la mer. Sa croissance exponentielle, à coups de développement urbain précipité et d’industrialisation polluante de tous les secteurs d’activité, fragilise davantage l’écosystème. La frénésie régionale de construction de barrages sur le fleuve Mékong achève de menacer la sécurité alimentaire du pays. De Can Tho à Hô Chi Minh City, jusqu’aux instances transnationales de la région du Mékong, chercheurs, activistes et agriculteurs se sont donné une mission : limiter les effets environnementaux et socio-économiques de ces bouleversements, en planchant sur des alternatives de survie pour la population.

CHAPITRE 1

SAUVER LES CHAMPS ET LES HABITANTS DU DELTA DU MÉKONG

Le Mékong, fleuve plus riche en biodiversité après l’Amazone, serpente sur 4 500 km à travers l’Asie du sud-est. Depuis des siècles, la ligne de vie de la région revêt une grande importance sociale et culturelle : elle abrite maisons, marchés flottants et festivals, et est utilisée pour le transport, l’hygiène, la pêche et le tourisme.

Dans le sud du Vietnam, le Mékong se transforme en delta, avant de se jeter dans la mer de Chine méridionale. Il y a trois siècles, les premiers villages se sont établis sur cette plaine détrempée grande comme la Suisse, autrefois recouverte d’une dense forêt. Entre dix-huit et vingt millions de personnes vivent dans les douze provinces du delta du Mékong et les trois quarts d’entre eux sont engagés dans l’agriculture.